Dans le cadre de leur premier EPI « Transformation des Produits Agricoles » les jeunes de la classe de 4ème ont pu découvrir le parcours de la céréale depuis sa culture jusqu’à son arrivée dans leur assiette.

E.P.I. T … quoi ?

Si la première semaine à la MFR est souvent signe de nombreuses découvertes, cela s’est rapidement vérifié pour les 4ème, qui ont eu leur première séance d’EPI dès le jeudi. Mais d’abord, un debrief s’impose. Que peut bien dire EPI ? Cet acronyme est encore bien inconnu pour les jeunes, tout autant que celui qui suit « TPA ». Les deux premières heures sont donc consacrées à la définition de ces termes et à ce qu’ils impliquent dans la suite à donner.

À la suite d’un brainstorming rapide en classe, l’explication a plus de sens pour les jeunes :

EPI = Enseignements Pratiques Interdisciplinaires, ce qui signifie simplement que des projets seront mis en action tout au long de l’année, en 4ème et en 3ème et que les jeunes devront en sélectionner un à présenter à leur oral de DNB.

TPA = Transformation des Produits Agricoles. Il s’agit là, du thème choisi pour ce premier EPI.

Maintenant, reste à savoir ce qu’il évoque aux jeunes et la manière dont ils ont envie de se l’approprier pour qu’il devienne projet.

Une fusion d’idées

Les séances suivantes ont permis aux jeunes de la classe de se mettre en accord sur un projet.

D’abord, ils ont commencé par coucher sur le tableau tout ce qu’évoquait pour eux le terme de transformation des produits agricoles. Puis les métiers qu’ils pensaient en lien. Par deux, ils ont alors travaillé sur différentes fiches-métier se rapportant au thème. Ainsi, ils ont pu découvrir les métiers de pêcheur, fromager, pizzaïolo ou encore chocolatier.

L’idée étant bien sûr de faire le lien entre les matières premières qu’utilisent ces professionnels et les manières dont ils les transforment avant de les vendre aux consommateurs.

Au vu des contraintes d’organisation de visites, le choix a été fait de découvrir une meunerie. D’autant qu’il y en a une à quelques pas de la MFR et que nombre de jeunes ne la connaissent pas.

L’heure du choix

Après une séance de travail sur les fiches-métier, les jeunes se sont mis en accord sur un projet. Au gré des idées de chacun, le projet de cuisiner et de pouvoir déguster cette préparation fut adoptée. Mais que cuisiner ? La question est encore en suspend jusqu’à ce que certains proposent une animation autour de la pizza !

C’est donc à l’unanimité qu’une veillée « Concours de Pizzas » fut adoptée.

Bien évidemment, la demande pour aller visiter l’Italie et goûter une vraie pizza là-bas n’a pas pu être validée par la MFR !

Visite de la meunerie de Nieul sur l’Autise

Le jeudi 8 février, les jeunes ont découvert le Moulin de la Meunerie de Nieul sur l’Autise grâce à Monsieur Limoges. Il leur a d’abord montré le fonctionnement du moulin, son histoire. Puis, un peu plus loin, ils ont pu découvrir un autre bâtiment où est stockée et travaillée la farine.

Une découverte concrète pour tous ces jeunes qui n’imaginaient pas tout le parcours avant de retrouver ces paquets en magasin.

Retour en classe, élaboration des recettes

Après cette découverte, les jeunes ont élaboré les recettes pour leurs pizzas. Aidés par Mmes Julie Vincent et Paquier, les recettes ont été validées, la liste des ingrédients établie ainsi que les invitations pour le personnel de la MFR qui serait alors jury pour ce concours. Le rendez-vous est donné pour le jeudi 22 février à partir de 19h30.

Enfin, les jeunes ont aussi préparé leur argumentaire afin de convaincre le jury de voter pour la meilleure pizza lors du concours. (Un travail de français accompagné par Mme Julie).

L’heure du grand concours

Jeudi, en fin d’après-midi, les jeunes sont tous en forme. Ils passent en cuisine pédagogique afin de préparer (dans un premier temps) la pâte à pizza. Armés de leur belle charlotte, chacun découvre que finalement, c’est simple à réaliser !

Il faut maintenant, laisser le temps à la pâte (à base de la farine de la Meunerie de Nieul) de se reposer et terminer l’argumentaire pour le jury mais aussi les notes qu’ils pourront attribuer à chaque groupe.

18h30 : Retour en cuisine, les pâtes ont reposé, il faut maintenant les abaisser afin de les garnir. Un travail de groupe où chacun prend son rôle très à cœur.

Une fois prêtes, les jeunes les réservent au frais et préparent la table. D’abord celle des jurys, en n’oubliant pas de mettre un petit fascicule qui permettra au jury de prendre des notes de chaque pizza au fur et à mesure des dégustations. Le jury arrive, chacun prend place autour de la table, les jeunes commencent à ressentir le stress car l’exercice n’est pas simple. Honneur aux jeunes filles, ce sont elles qui ouvrent le bal en présentant leur « Pizza Star Girls » puis s’en suivra 4 autres : la Toto Pizza, la Chef Seb, la NFM et la Pizza Elastique. Le choix semble cornélien pour le jury qui pose des questions mais se laisse surtout séduire par les goûts et les couleurs dans leur assiette.

Le temps de la dégustation se termine, les jeunes finalisent la vaisselle et le rangement pendant que le jury délibère.

Un score très serré

21h : L’heure des délibérations a sonné.

Les grands vainqueurs sont Ewen et Killiam qui ont fabriqué la Toto Pizza ! Bravo à eux, avec une moyenne de 7,86/10.

Deux groupes arrivent second avec 7,57/10 de moyenne : La Pizza élastique et la NFM.

Les derniers sont aussi à ex-aequo avec une moyenne de 7,43/10.

Les gagnants se sont vu remettre un diplôme de la Meilleure Pizza ainsi que des petits goodies mais aussi la possibilité de choisir une veillée d’ici à la fin de l’année.

Ainsi se termine cette belle soirée.

Les jeunes ainsi que le jury et les Mme Julie sont très contents de cet EPI, de ce final et de l’implication des jeunes dans la réalisation des pizzas mais aussi dans leurs explications devant le jury.

Un beau projet à réitérer !

Article rédigé par Julie Paquier

Share This