La VAE : La Validation des Acquis par l'Expérience

Accès à la certification Technicien Agricole par la voie de VAE

Accueil > Se former à Puy-Sec – Formations > VAE : Technicien Agricole

Qu’est-ce que la VAE ?

Toute personne, quels que soient son âge, sa nationalité, son statut et son niveau de formation, qui justifie d’au moins 1 an d’expérience en rapport direct avec la certification visée, peut prétendre à la VAE. Cette certification qui peut être un diplôme, un titre ou un certificat de qualification professionnelle doit être inscrite au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP).

Un nouveau formulaire en ligne : « Demande de recevabilité à la VAE »

Le formulaire « demande de recevabilité à la validation des acquis de l’expérience » – et sa notice explicative- est fixé par arrêté du 29 janvier 2018 publié au Journal officiel du 1er février 2018. Le formulaire s’applique à tous les organismes en charge de délivrer les certifications professionnelles. Il peut désormais être complété en ligne.

Ces documents peuvent être obtenus auprès des organismes en charge de délivrer les certifications professionnelles.

La VAE n’est pas :

  • une conversion automatique de l’expérience en certification ;
  • de la formation.

Elle se distingue de :

A quoi ça sert ?

  • Obtenir une certification
  • Mettre en cohérence sa certification avec son niveau de responsabilité
  • Valider son expérience pour soi
  • Faire reconnaître ses compétences
  • Obtenir un niveau de qualification permettant d’accéder à une formation d’un niveau supérieur ou de s’inscrire à un concours
  • Changer d’emploi
  • Evoluer professionnellement / Obtenir une augmentation ou une promotion professionnelle
  • Développer sa confiance en soi

Comment ça marche ?

Vous transmettez au ministère ou à l’organisme certificateur un dossier décrivant votre expérience. Ensuite, selon la certification, vous serez mis en situation professionnelle devant un jury ou vous lui présenterez votre dossier. Dans les deux cas, le jury s’entretiendra avec vous et prendra une décision de validation totale, partielle ou d’un refus de validation. L’ensemble de la démarche dure entre huit et douze mois (de la définition du projet jusqu’aux épreuves de validation devant le jury).

La certification obtenue par la VAE a la même valeur que celle obtenue par la voie de la formation. Entreprendre une démarche de VAE ne se résume pas à une simple formalité, cela vous demande une réelle implication et de la motivation pour relever ce challenge.

Si vous êtes salarié, vous pouvez solliciter l’aide de votre employeur si vous le souhaitez. A défaut, vous n’êtes tenu d’avertir votre employeur de la démarche.

Découvrez les étapes de la VAE

étapes VAE

Une démarche VAE doit être planifiée dans le temps. Pensez à utiliser un tableau de bord récapitulant l’ensemble des étapes !

http://www.vae.gouv.fr/vous-etes-un-particulier/vous-etes-un-particulier-qu-est-ce-que-la-vae.html

Accès à la certification Technicien Agricole par la voie de Validation des Acquis de l’Expérience (VAE)

 

Principales caractéristiques

 

Le principe de la VAE consiste à valider les compétences qui ont été acquises ou développées au travers d’activités en milieu professionnel – essentiellement en agriculture -, ou au travers d’expériences bénévoles (en tant que membres d’association, …). Celles-ci seront à comparer aux exigences du référentiel de compétences du titre « Technicien agricole ».

La validation du dossier s’établit sur la base des déclarations du candidat concernant ses acquis de l’expérience, ainsi que sur l’apport de preuves.

Le dossier comporte :

  • Une présentation du candidat. Il s’agit de faire l’inventaire de toutes les activités exercées jusqu’à ce jour aussi bien au niveau professionnel qu’extra – professionnel.
  • Un descriptif des emplois ou activités occupées : fonctions exercées, tâches réalisées. Parmi cet inventaire, le candidat repère plusieurs activités professionnelles (maximum 3) ou activités extra professionnelles (maximum 2) correspondant le mieux aux compétences exigées par la certification.

Il choisit les activités ou emplois les plus pertinents qui lui permettent de montrer les compétences, connaissances et aptitudes développées : mode opératoire, déroulement des opérations, moyens utilisés, …

  • Une analyse des compétences mobilisées pour conduire l’action. Ces deux points font l’objet du « dossier de validation » des acquis de l’expérience.
  • Des attestations et justificatifs (fiches de paie, éventuellement attestations d’employeurs, diplômes…).

Ce dossier est envoyé au jury et constitue le support des échanges lors de l’entretien de validation.

Jury de validation :

Il se compose du président de jury et d’au moins 2 professionnels avec une recherche de représentation équilibrée des hommes et des femmes. La composition du jury devra être validée au préalable par l’Union nationale des MFR (organisme certificateur).

Comme pour le jury de l’examen de fin de formation, la présidence du jury VAE est assurée par le président de la chambre régionale d’agriculture ou son représentant.

Les membres du jury appartenant à l’entreprise du candidat ou l’ayant accompagné ne peuvent participer aux délibérations le concernant.

De manière à permettre au jury de se préparer, une séance d’information est prévue. Au cours de cette réunion, il sera remis le guide méthodologique destiné aux membres du jury. Il servira de support à la présentation des caractéristiques de la VAE, de la méthodologie de l’évaluation et de la démarche de prescription.

Accessibilité handicap

• Bâtiment aux normes d’accessibilités aux personnes à mobilité
réduite
• Accessibilité à la formation : Nous consulter pour étudier avec
notre référent handicap la faisabilité selon le handicap

Démarche générale VAE appliquée à le certification « Technicien Agricole »

(1) Le candidat peut bénéficier d’une aide à la constitution du dossier VAE (maxi 24 heures)

(2) Durée de validité maximum : 5 ans

Mise en œuvre de la VAE

Procédure pour la recevabilité d’une demande de VAE

 

Cette procédure est mise en place par l’organisme certificateur « l’Union Nationale des MFR » afin de garantir l’objectivité dans l’orientation du candidat à la certification.

Après la phase d’information sur la démarche générale VAE :

– Le centre remet ou non le dossier de recevabilité de la demande.

o Conditions de la remise : Durée d’expérience suffisante (1 an au minimum) : cohérence entre expérience et certification visée ; absence de cumul de demandes (une seule dans l’année civile pour le même titre ou trois maximums dans l’année civile pour des diplômes ou titres différents, …).

– Le candidat adresse le dossier de recevabilité au responsable régional des évaluations. En cas d’accord de ce responsable, l’Union Nationale attribue un numéro au dossier de recevabilité ainsi qu’au dossier de validation.

– Le responsable des évaluations adresse aux candidats la décision relative à la recevabilité et si accord joint le dossier de validation et les informe sur les possibilités d’accompagnement (copie de la lettre aux centres de formation).

– Le candidat complète seul ou avec un accompagnement le dossier VAE et l’adresse au centre de formation agréé par l’Union Nationale.

– Le centre de formation donne suite à la demande en respectant la procédure définie dans le Cahier des Charges.

Procédure pour le dossier de validation

 

Le principe de la VAE consiste à valider les compétences qui ont été acquises ou développées au travers d’expériences professionnelles essentiellement du champ de l’animation en gérontologie et de les comparer aux exigences du référentiel de compétences du titre.

La validation du dossier s’établit sur la base des déclarations du candidat concernant ses acquis de l’expérience professionnelle, ainsi que sur l’apport de preuves.

Le dossier comporte :

– Une présentation du candidat. Il s’agit de faire l’inventaire de toutes les activités exercées jusqu’à ce jour aussi bien au niveau professionnel qu’extra professionnel.

– Un descriptif des emplois ou activités occupées : fonctions exercées, tâches réalisées. Parmi cet inventaire, le candidat repère plusieurs activités professionnelles (maximum 3) ou activités extra professionnelles (maximum 2) correspondant le mieux aux compétences exigées par la certification Technicien agricole. Il choisit les activités ou emplois les plus pertinents qui lui permettent de montrer les compétences, connaissances et aptitudes développées : mode opératoire, déroulement des opérations, moyens utilisés, …

– Une analyse des compétences mobilisées pour conduire l’action. Ces deux points font l’objet du « dossier de validation » des acquis de l’expérience.

– Des attestations et justificatifs (fiches de paie, éventuellement attestations d’employeurs, diplômes…).

Ce dossier est envoyé au jury. Il constitue le support des échanges lors de l’entretien de validation.

 

Jury de validation

 

Qualité du président du jury et mode de désignation

Comme pour le jury de l’examen de fin de formation, la présidence du jury VAE est assurée par le représentant de la Chambre régionale d’agriculture.

Nombre des membres composant le jury

Au minimum 3 personnes. Ceux-ci seront nommés par le président du jury lors de la session d’examen final. La composition du jury devra être validée au préalable par l’Union Nationale des MFR (organisme certificateur). Pourcentage des membres extérieurs à l’organisme délivrant la certification : Minimum 2/3.

Préparation du jury

Une séance d’information est prévue. Au cours de cette réunion, il sera remis le guide méthodologique destiné aux membres du jury. Il servira de support à la présentation des caractéristiques de la VAE, de la méthodologie de l’évaluation et de la démarche de prescription.

 

Exemples de preuves sur lesquelles peut se baser le jury

exemples de preuves VAE jury

Les délibérations sont confidentielles et les membres du jury s’engagent à respecter ce caractère de l’examen. Sont également confidentielles les productions des candidats qui seront entre les mains du jury, ainsi que les décisions d’admission jusqu’à ce que les candidats aient été avisés de leur résultat.

 

Préconisation du jury et accompagnement

préconisation du jury et accompagnement

Secteurs d’activités et type d’emploi

Secteurs d’activités :

Agriculture et activités connexes

 
Type d’emplois accessibles :

Salarié agricole hautement qualifié, aide-familial, responsable de production ou d’atelier de production agricole, chef d’entreprise agricole, conjoint-collaborateur, salarié d’un service de remplacement des agriculteurs, technicien dans les coopératives, le négoce agricole ou les service de contrôle technique.

 
Code(s) ROME :
  • A1405 – Arboriculture et viticulture
  • A1407 – Élevage bovin ou équin
  • A1302 – Contrôle et diagnostic technique en agriculture
 
Références juridiques des règlementations d’activité :

Le titre confère l’acquisition de la capacité professionnelle agricole (arrêté du 29 octobre 2012, JORF du 30 novembre 2012).

Le titre n’a aucun lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations. Le titre donne accès à la poursuite d’étude tels que des BTS ou des CS.

Pour des informations complémentaires, vous pouvez vous référerez aux fiches techniciens agricoles.

https://www.mfrpuysec.fr/formation-apprentissage-technicien-agricole-cap/

Réussite et insertion

A ce jour, aucun candidat ne s’est présenté sur ce cursus.

 

Maison Familiale Rurale de Puy-Sec
Puy-Sec, 42 route du Château – 85200 SAINT-MARTIN-DE-FRAIGNEAU
: 02 51 53 06 31
Share This