Depuis la rentrée 2015, la MFR de Puy Sec s’est engagée dans l’expérimentation Walter (plateforme de l’Union Nationale des MFR). Cette pratique de classe inversée a impacté la réflexion que les moniteurs peuvent avoir sur leur pédagogie, sur l’intégration du numérique dans les activités.

Avec Walter, des activités peuvent être créées, intégrant une partie de cours, une partie d’exercices ou évaluations avec correction. De ce fait, les cours peuvent être accessibles aux jeunes AVANT de venir à la MFR. C’est ce que l’on appelle la « classe inversée ».

Ainsi, lorsque les jeunes arrivent en classe, ils devraient avoir consulté le cours en ligne et, après un rappel de quelques minutes en début de séance pédagogique, ils passeraient directement à des mises en application. Le cours est donc consulté à la maison, avec l’aide de la famille, et à la MFR, ce sont des exercices de mise en pratique qui sont privilégiés.

Et pour accompagner au mieux les jeunes dans les exercices, dans les parcours d’activités (et non plus la simple « réception » du cours), les jeunes sont placés en groupes de niveau : c’est ce que l’on appelle la « différenciation pédagogique ». De cette façon, chaque jeune avance à son rythme, accompagné par un moniteur plus disponible pour ceux qui en ont réellement besoin et accordant ainsi plus d’autonomie à ceux qui sont en capacité d’avancer plus vite. Finalement, une trace écrite de format A3 sera privilégiée comme « résumé » du cours et des exercices, accessible en fond de classe tout au long de l’étude du chapitre.

L’an passé, les jeunes de la classe de troisième ont partagé leur vécu d’expérience de stage via un blog de la plateforme. D’autre part, une formatrice du CFA MFR de Puy-Sec a elle aussi partagé ses retours d’expérimentation de ses pratiques d’utilisation de la plateforme W-@lter via un blog personnel.

Notre expérience mise en veille depuis quelques semaines va reprendre de manière active dès janvier 2018.

sem, Donec felis id ante. ipsum
Share This