Les stagiaires deuxième année en formation de Technicien Agricole sous contrat de professionnalisation en visite sur l’exploitation de Jacky BERLAND. L’objet de cette rencontre sera de se faire présenter les fondamentaux de l’agroécologie vus par un professionnel expérimenté.

L’agroécologie vue par Jacky BERLAND

Depuis plus de 20 ans, Jacky BERLAND pratique l’agroécologie, autrement appelée Agriculture de Conservation des Sols. Cette pratique fut mise en avant par la FAO (Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture), et actuellement cette organisation cherche à communiquer largement sur ce concept.

3 Piliers sont mis en avant:

  • l’Arrêt du travail du sol
  • La mise en place d’une couverture permanente des sols
  • Le maintien et le développement de la biodiversité végétale et animale

Le sol, en agroécologie, est placé au centre de la production agricole. Les pratiques qui en découlent s’inspirent de ce qui se passe dans la nature et cherchent à produire efficacement et durablement.

Jacky BERLAND nous dit:

« Pour mettre en oeuvre une agriculture de conservation des sols, il faut apprendre à faire avec la nature et ne jamais aller contre ».

Observations des sols et des cultures de Jacky BERLAND. Quels sont les effets de pratiques agricoles en agroécologie? La présence d’un important mulch de matière organique en surface et de nombreuses galeries de vers est un bon indicateur du fonctionnement des sols.

En pratique sur l’exploitation

La ferme de Jacky BERLAND située à proximité du bourg de Saint-Martin-de-Fraigneau est engagée en agroécologie sur une surface d’environ 76 hectares, en zone de plaine, sur des sols argilo-calcaire (25 à 35% d’argile) et de limons (15 à 20%). Les pH avoisinent 7 et les taux de Matières Organiques oscillent entre  3.5 et 6 ou 7 en groies légères.

Nous avons analysé la diversité des rotations de cultures. Deux situations sont observées :

Sur parcelles irriguées (55 ha)

Succession des cultures sur parcelles avec irrigation.

Sur parcelles sans irrigation: (21 ha)

Rotation des cultures sur surfaces non irriguées.

En agriculture de conservation des sols ou agroécologie, la présence d’un système d’irrigation sécurise la mise en place des couverts ou cultures dérobées, leur assurant une levée rapide et un bon développement, gage d’un rendement escompté sécurisé.

Présentation de l’assolement en agroécologie par Jacky BERLAND. Nous observons la grande diversité de cultures présentes sur l’exploitation.

Nous ne présentons ici que quelques aspects de notre visite du matin. Jacky BERLAND est intarissable sur le sujet de l’agroécologie et sait faire partager sa passion des sols. Nous retiendrons l’absolue nécessité d’être patient et observateur pour bien conduire un tel système. Au final, les bénéfices pouvant être retirés de telles pratiques sont de plusieurs ordres:

  • Gains financiers par la réduction des charges de toutes sortes.
  • Gains sociaux par l’optimisation du temps de travail
  • Gains environnementaux par le développement de la biodiversité

Enfin, les besoins de formation et d’expérimentations nouvelles sont au coeur d’une nouvelle dynamique innovante qui replace la connaissance des sols au coeur du métier de l’agriculteur. Aussi, Jacky BERLAND bénéficie de l’aide du travail en réseau au sein de l’APAD (Association pour la Promotion d’une Agriculture Durable).

Merci et tous nos encouragements à poursuivre et vulgariser vos pratiques.

Quelques liens utiles :

Share This
0d55b4bfd899cf1b4f2f9761fd2582a7T