Les CAP Métiers de l’Agriculture 2ème année et les TA (techniciens agricoles) sont allés le 15 octobre voir une plateforme de couverts végétaux.

Couverts Végétaux, les jeunes dans le champ

Cette plateforme a été implantée dans le cadre des essais menés sur les couverts végétaux par la Chambre d’Agriculture sur la thématique des différentes stratégies de désherbage. Il s’agit avant tout de démontrer les techniques de semis de plantes différentes en association ou non permettant de diminuer l’utilisation des produits phytosanitaires. Ces couverts ont aussi de nombreux intérêts sur le sol, la biomasse et sa restitution. Cette expérimentation prendra fin dans quelques mois avant sa destruction afin de mesurer les différents comportements de ses espèces ou de ses associations après la période hivernale.

 Du lien en direct dans le champ

Le groupe de 25 étudiants accompagnés de Sylvie, Céline et Laurent sont allés au GAEC Poussigny sur la commune de Pouillé où étaient implantés ces couverts. Le groupe a été accueilli par Mr Mazoué Dominique, technicien, et Mr Martin Xavier, agriculteur. Les jeunes ont pu découvrir les différents couverts présents avec les explications sur les méthodes de semis des plantes, les quantités de semence, leurs bénéfices, le salissement des micro parcelles et surtout le développement végétatif de ces dernières. De plus, ils ont pu observer une fosse pédologique en fin de visite. L’explication des différentes couches présentes ainsi que la visualisation des tassements et autres interventions, Mr Mazoué a insisté sur l’importance d’observation et de réflexion. Le sol et son entretien doivent être raisonnés et non traités par habitude. De cette expertise dépendra demain de sa fertilité.

Du concret car c’est visuel

Après avoir étudié en classe les différents couverts en lien avec la PAC, rien de tel qu’une visite sur le terrain ou le visuel, le toucher des plantes permettent une meilleure compréhension. Le groupe remercie Mr Mazoué et Mr Martin pour leur accueil et les réponses à leurs questions.

Article rédigé par Laurent JAULIN

tempus Curabitur justo commodo mattis eget libero felis dictum consectetur Aliquam
Share This