C’est au panier fermier que les jeunes adultes en formation de « Techniciens Agricoles » première année, sont allés découvrir le magasin de producteurs de Fontenay-le-Comte. Tous les produits viennent d’agriculteurs, situés à moins de 120 km du bâtiment. Les rayons du magasin proposent des produits variés : fruits et légumes, viandes, laitages, jus de pomme…

Le panier fermier, comment ça marche ?

Le PANIER FERMIER, magasin de producteurs d’une surface totale de 457 m2, nouvellement installé à Fontenay-le-Comte, réunit 35 producteurs (Viande d’autruche, bovine, porcine, volailles…, légumes et fruits, farine, miel…). Ce magasin est une association qui emploie 2 salariés. Chacun des 35 producteurs venant d’un rayon de 120km, versent un droit d’entrée, ils fixent leurs prix et peuvent vendre leurs produits.

Une association, des produits de l'agriculture locale

C’est ça le panier fermier !

Un PMS (Plan de Maîtrise Sanitaire) adapté et une organisation maîtrisée

L’organisation est relativement simple, puisque chaque producteur livre et vient mettre en place ses produits en stock et en étal. Le magasin n’a aucune responsabilité de ces produits, chaque producteur est responsable et gère l’approvisionnement, le stock, le prix et les invendus.

Chaque producteur réalise 4 permanences/an, 1 journée 8h30-19h30, à raison de 40 maximum/an.

Organisation du magasin

Le magasin est ouvert du jeudi au samedi de 9 heures à 19 heures, le début de la semaine étant réservé à la production et à la préparation, et la fin de semaine à la vente. Le magasin est équipé d’une réserve en trois parties :

  • Une première pour les légumes, fruits (Chambre froide à 7°C)
  • Une seconde pour les produits frais et sous vide (Chambre Froide à 2°C)
  • Une dernière pour les produits d’épicerie et d’entretien (Naturel)

L’espace de vente accueille environ 700 clients chaque semaine, avec un panier moyen d’une valeur de 25 à 27 €.

L’association de producteurs a un projet d’évolution : le développement d’un rayon traiteur (plats préparés, poulets rôtis, etc…) à venir courant 2020.

Les jeunes futurs producteurs ont pu découvrir une façon différente de vendre des produits, cela semble répondre à diverses de leurs attentes:

  • Avoir moins d’intermédiaires et mieux valoriser ses produits
  • Développer un meilleur rapport entre client-producteur
  • Valoriser le circuit court

Ce système offre la possibilité pour certains de réaliser aussi de la vente additionnelle ou de développer ses productions.

Ecrit par la classe de Techniciens Agricoles (TA1) en collaboration avec Céline Pi (Monitrice)

lectus mattis risus. libero mi, vulputate, ipsum
Share This