Après un petit déjeuner, le groupe rejoint le bus pour aller en montagnes visiter le Mirador del Fito. Là les jeunes entendent les consignes des moniteurs, il faut se couvrir, en fait, il fait beau 27 degrés.

Mirador del Fito

El Mirador del Fito, est une grande inconnue pour beaucoup et une expérience visuelle des plus emblématiques pour tous. Il est situé à 1100 mètres d’altitude  et se trouve à mi-chemin entre Colunga et Arriondas. En haut, la curieuse petite plateforme suspendue de ce belvédère, auquel on accède par un escalier, offre un spectaculaire panorama sur les Pics d’Europe en face et à gauche, sur la sierra de Sueve à droite, et de l’autre côté, sur la côte qui plonge à pic dans la mer.

Cangas de Onis

Nous terminons la matinée par la visite de Cangas de Onis, siège de la municipalité du même nom, est encastrée dans la vallée formée par les rivières Sella et Güeña. Le pont romain, classé Monument Historique-Artistique en 1931 est l’élément principal de la ville.

Il possède cinq arcs, dont trois en lancette. Une reproduction de la Cruz de la Victoria est suspendue à son arc central. À noter également l’ermitage de Santa Cruz, remarquable pour l’ancienneté de sa construction, sur un dolmen, en l’an 437. Il fut reconstruit par le roi Favila en 737 pour recevoir la Cruz de la Victoria.

Nous mangeons dans un restaurant typique avec un vrai menu Asturiana, avec les fameux fabada, pour les vendéens c’est de la mogette mais améliorée.

Puis nous visitons un élevage de vaches avec une fromagerie artisanale. Puis, ce sera le déjeuner avant de repartir voir Covadonga et ses lacs.

Une exploitation avec vue sur le Mirador

La ferme que nous visitons est une ferme laitière de montagne. Elle dispose d’un troupeau de 60 vaches laitières en élevage biologique. De plus, elle élève des moutons, des porcs et des poules dont les œufs seront commercialisés. Pour ce qui est du lait, il est transformé en fromages vendus sur les marchés locaux. Tous les animaux sont exclusivement nourris au foin ou à l’herbe fraîche…

Covadonga

C’est dans cette localité qu’il y eu lieu la bataille de Covadonga en 722, qui par la victoire des forces chrétiennes asturiennes marqua l’arrêt définitif de l’avancée musulmane dans la péninsule ibérique. Dans l’historiographie espagnole, Covadonga est considérée comme le point de départ du processus de Reconquista qui s’achèvera sept siècles plus tard avec la prise de Grenade. La première construction dans la Sainte Grotte date des temps d’Alphonse Ier le Catholique qui en action de grâces pour la victoire de Pélage face aux musulmans, ordonna l’érection d’une chapelle dédiée à la Vierge Marie, qui fut à l’origine du patronage de la Vierge de Covadonga (connue populairement sous le nom de La Santina).

Après cette visite, nous prenons la route pour 1514m d’altitude afin d’admirer les lacs, et les paysages. L’occasion de faire de jolies photos, n’est-ce pas Flavien ! Pour d’autres la route est raide avec des précipices, les moutons sur la route

La fin de journée approche, nous rentrons vers l’hôtel soit une heure de route. La douche sera la bienvenue et sera l’heure de la cena avec des frites ce soir.

Contenu (textes et photos) proposé par Laurent JAULIN Moniteur et accompagnateur du séjour en Espagne.

Donec ut justo quis, risus Aliquam Lorem
Share This