En effet, dans le cadre de leur formation, il est demandé aux élèves d’effectuer un stage découverte de trois semaines dans une entreprise autre que celle du stage principal. L’objectif principal étant de découvrir un autre corps de métier durant trois semaines afin que les apprenants puissent affiner leur projet professionnel au cours des deux années de 4e et 3e..

La recherche de stage est déjà une étape importante car elle n’est pas toujours évidente. Heureusement, le réseau et les connaissances de la MFR sont toujours un plus pour nos élèves.

Avant le départ pour ces trois semaines, Mr Sébastien et Mme Julie ont pris le temps d’expliquer aux jeunes les attendus, le travail demandé sur l’écrit de stage. En effet, chaque élève s’est vu remettre une trame de rapport, personnalisée en fonction du lieu de stage. On ne pose pas les mêmes questions sur une exploitation agricole que dans une école primaire.

Cependant, des parties étaient communes dans chaque rapport puisque la première renvoie à la situation géographique de l’entreprise : savoir la placer sur une carte, dans une région, etc., ainsi que la dernière qui renvoi elle aux activités effectuées par les jeunes durant ces trois semaines.

Ces trois semaines sont faites à suivre, sans alternance à la MFR afin de permettre aux élèves d’être en immersion totale.

Au cours de ces trois semaines et dans la mesure du possible, des visites ont été réalisées par des moniteurs pour faire un point sur le stage, échanger avec l’élève mais aussi le maître de stage.

Ces visites permettent parfois de mettre en avant un éventuel changement d’orientation. En effet, certains de nos jeunes ont déjà une idée d’orientation professionnelle puis au cours de ces trois semaines changent d’avis car la découverte d’un nouveau métier leur ouvre de nouvelles portes.

Une fois de retour à la MFR, il est temps de passer aux choses sérieuses, et de se mettre en quête d’un rapport de stage présentable devant un jury !

La semaine est alors quasiment consacrée à la correction, puis la mise en page du rapport.

Il faut dire que pour la plupart des élèves, le travail était déjà bien dégrossi, mais il fallait surtout remettre toutes les idées dans le bon ordre et les saisir par le traitement de texte informatique.

Ce premier essai de « mémoire » de stage fut une bonne mise en pratique pour les jeunes car il s’agit d’écrire et de se faire comprendre par quelqu’un qui ne connait pas l’entreprise.

Après les dernières retouches, c’est l’heure de l’impression. Chaque élève est fier de voir le rendu final et ils ont bien raison.

Il est maintenant temps de passer à l’entrainement pour l’oral.

Ce n’est pas si facile lorsque c’est la première fois !

Après quelques consignes données par les moniteurs, certains volontaires ont pu passer devant la classe. Épreuve difficile lorsque l’on a 20 paires d’yeux rivés sur soi !

Puis arrive le temps du vrai oral. Le stress monte.

Neuf personnes (anciens élèves, administrateurs, professionnels) compose le jury, réparti par trois, chacun dans une salle, disposée dans les conditions de l’examen.

Un à un les élèves se relaient dans les salles pour expliquer leur expérience de stage.

Évaluation orale stage classe 4e

Évaluation orale stage classe 4e

Beaucoup de stress et d’appréhension dans les couloirs aux alentours de 9h du matin.

L’épreuve dure une vingtaine de minutes, avec en première partie une présentation faite par le jeune lui-même suivi d’un échange avec le jury.

Les premiers sortent, quels sont leurs ressentis ?r paragraphe

Finalement, il y a toujours plus de stress qu’il n’en faut !

Ils sont contents, fiers d’eux, soulagés parce que finalement ce n’était pas si terrible !

Avec un peu de travail et d’entrainement, tout se passe bien !

Julie PAQUIER, Monitrice responsable de la classe.

pulvinar leo. in non ut mi, id
Share This