Aujourd’hui, nous irons à la rencontre d’éleveurs pratiquant la diversification de leurs productions. L’un produit des bovins viande de race Bleu Blanc Belge et développe un magasin de producteurs, l’autre produit du lait et le transforme. Nous nous rendrons respectivement chez Monsieur Leclerc associé avec Martine et Luc De Dobbeleer à la ferme de Nauves, puis chez Monsieur Deknudt.

La ferme de Nauves

Pour commencer la journée nous avons été visité la ferme des Nauves. Cette exploitation se situe à Braine-Le-Comte. C’est une exploitation familiale comprenant Luc et Martine les parents et leurs enfants ainsi que 2 salariés.

L’atelier principal de l’exploitation est l’élevage de bovins de la race Bleu Blanc Belge avec 450 animaux, dont 150 vêlages sur toute l’année avec 100 ha de céréales et 30 ha de prairies.

La reproduction est assurée par 4 taureaux reproducteurs ainsi que quelques inséminations pour améliorer le développement squelettique du troupeau. Les vêlages sont étalés sur l’année entière et sont tous réalisés par césarienne.

Tous les animaux nés sur la ferme sont engraissés sur l’exploitation. Pour approvisionner le magasin de producteurs et les commerces des alentours, il faut au minimum 2 vaches par semaine.

Les cultures sont implantées sur 2 sites différents, la céréales pour l’élevage et les prés sont autour de l’exploitation, le reste des cultures de vente est situé à 40 km du siège principal.

Le magasin de producteurs

Pour complémenter le travail sur l’exploitation, Mme Leclercq s’est lancée dans un magasin de producteurs qui comporte des produits régionaux, mais également des produits réalisés sur place (glaces, tartes, pizza, gâteaux, yaourts).

Ils ont aussi un gîte qui peut accueillir 8 personnes et une salle de réception qui peut contenir 90 personnes.

Nous remercions la famille Leclercq pour son chaleureux accueil.

La fermes des cinq épines au cœur de la diversification

Nous avons été accueilli par monsieur Yvon Deknudt un des associés de la ferme familiale qui compte 3 associés,le père, la mère et le fils.

Il y à 3 productions sur cette ferme la première et la principale est le lait avec environ 70 vaches toute l’année (10500 litres de lait par vache par an).

Toute les inséminations sont effectuées par l’éleveur lui-même qui privilégie des taureaux pour faire de grande bête parce qu’il aime bien cela.

La deuxième activité est celle des cultures avec une superficie de 72 ha répartis entre des prairies, de la chicorée, des betteraves, des pommes de terres et des céréales. En plus il fait du ray-grass de semence sous contrat.

La troisième production est celle de la vente directe. Cette production présente sur l’exploitation depuis 25 ans a connu un boum avec l’arrivée du fils sur  qui s’est lancé dans la production maraîchère.

Dans ce magasin, ils y vendent des produits issus des vaches laitières (beurre, yaourts, fromages), mais aussi des légumes et des produits locaux de d’autres producteurs.

Les exploitants sont en pleine réflexion sur la diversification des cultures maraîchère mais également sur le troupeau laitier (robot de traite).

Cette visite était très constructive car Mr Deknudt est quelqu’un de très ouvert et très franc, notamment sur sa vision du monde agricole.

Notre journée axée sur la découverte de la diversification des productions agricoles belges se termine. Au travers nos deux visites, nous avons bien pris conscience de la nécessité de toujours être en réflexion quant aux possibilités de faire évoluer les systèmes de productions. Nous remercions vivement nos hôtes du jour.

Auteur du texte: Arthur GUERIN et Jérémie GABORIAU Apprentis en formation de « Techniciens Agricoles ».

risus. libero. Donec tristique facilisis dapibus amet, pulvinar leo.
Share This