Le 7 décembre prochain, la Maison Familiale Rurale de Puy Sec animera son Assemblée Générale. Et comme chaque année, la volonté des administrateurs et de l’équipe consiste à faire vivre à nos jeunes une expérience singulière, humainement riche et tout à fait cohérente avec les valeurs que nous portons (le vivre ensemble, le respect, la mise en lumière des talents, etc). Pour cela, la MFR détermine un thème d’année, qui donne donc lieu à des temps forts, dont l’AG. C’est autour de « l’esprit d’équipe » que les jeunes ont à travailler pour le prochain show ! Et pour les accompagner dans ce travail, l’association ArMulETe est sollicitée afin de faire se rencontrer des artistes professionnels et les jeunes dans le cadre d’un stage artistique donnant lieu à une prestation le soir de l’AG qui se déroulera à la salle de Saint-Martin-de-Fraigneau..

Une Assemblée Générale… oui, mais pas que !

Si une Assemblée Générale consiste avant toute chose à rendre compte des activités de l’année écoulée, du fonctionnement associatif, du projet, néanmoins la MFR de Puy Sec propose une formule spécifique dans laquelle le choix a été fait de mettre les jeunes en avant lors de la soirée. Ainsi, les temps de lecture par les administrateurs sont associés à de courtes (mais non pas moins intenses) scènes.

Les groupes impliqués à l’AG : 3e, CAP2 et TA

Les jeunes de deuxième année (3e, CAP 2) sont ainsi sollicités chaque année pour monter sur scène devant une assemblée d’administrateurs, de parents, d’élus et autres partenaires multiples. Cette année, les Techniciens Agricoles 1ère année sont également de la partie ! Ces groupes ont le recul nécessaire pour accepter le stage artistique proposé et monter sur scène car il faut bien l’avouer, monter sur les planches devant un public de 150 personnes, c’est s’exposer ! Et notre devoir consiste bien à sécuriser les jeunes tout en leur permettant de vivre une expérience nouvelle, porteuse.

Ainsi, 23 jeunes de 3e, 25 jeunes de CAP 2 et 9 TA participeront, du lundi 04 au jeudi 07 décembre à un stage artistique qui donnera lieu à une représentation le soir du 07 décembre.

L’esprit d’équipe : un thème qui donne à réfléchir et à agir !

Chaque année, la MFR détermine un thème de réflexion et d’action qui entre en corrélation avec ses valeurs. Depuis la rentrée 2017, les groupes travaillent sur des chartes éducatives, sur le vivre ensemble non plus seulement comme un ensemble d’actions au quotidien mais aussi comme objet de réflexion. C’est donc logiquement que le thème « l’esprit d’équipe » a émergé, car il concerne aussi bien les jeunes que l’équipe éducative de la MFR qui a aussi à apprendre à vivre ensemble.

Ainsi, lors du stage artistique, les jeunes auront à réaliser des créations qui rendent compte de leur vision de l’esprit d’équipe. Surprise !

 

Un stage artistique avec des professionnels !

Combien d’entre nous, adultes, ont eu la chance de travailler avec un artiste professionnel ? Combien ont eu la joie de participer à un stage artistique sur plusieurs jours ? Combien ignorent encore les talents qu’ils ont très certainement ?

Ce sont ces questions qui nous ont amenés à vouloir faire en sorte que nos jeunes aient cette chance inoubliable de travailler auprès d’artistes professionnels. D’une part, la confrontation à la culture non pas comme simple spectateur mais comme acteur semble constituer un tremplin intéressant vers soi-même et les autres ; d’autre part, le fait de créer une oeuvre collective (même inachevée) avec des artistes professionnels apporte une dimension supplémentaire : oui, nos jeunes méritent d’être au contact des plus grands grands ! Oui, nos jeunes pourront dire qu’ils ont dansé avec Bérengère Bodin, une artiste fontenaisienne reconnue à l’international. Oui, ils pourront se dire que même si l’on vit dans le sud-vendée, tout est possible ! Car c’est cela finalement l’intérêt de ce stage : se rencontrer soi-même comme un autre pour envisager l’impossible comme possible !

Deux artistes vont accompagner les jeunes durant ce stage de quatre jours : Bérengère Bodin et Da Gobleen.

Bérangère Bodin

Résidence d'Artistes AG 2017 CFA MFR Puy-SecBérengère Bodin, photo de l’article OF, du 24/11/2015

L’Article Ouest France sur Bérengère Bodin réalisé en 2015 présente l’artiste : qualifiée de « sauvage », elle apparaît pourtant comme une personne engagée et attentive à l’être humain. Elle commence la danse à 14 ans mais se destine à travailler dans l’humanitaire. C’est finalement vers les arts puis la danse que Bérengère se dirige, enchaînant les petits boulots pour se nourrir. Elle finit par percer à Paris avant de ressentir le besoin de se ressourcer et de collaborer avec des chorégraphes « humains », avides de rencontres.

Da Gobleen

Résidence d'Artistes AG 2017 CFA MFR Puy-SecDa Gobleen, photo de Didier Cohen (http://www.didiercohen.fr)

Da Gobleen est un slameur/rappeur basé en Gâtine, bien qu’issu de la région parisienne. L’Article La Nouvelle République nous montre là encore un artiste généreux, en quête de rencontres. En effet, Da Gobleen intervient régulièrement dans les écoles, en MFR et même dans les maisons d’arrêt.

La médiation d’ArMulETe

Pour qu’un stage artistique fonctionne, il convient de sécuriser les jeunes, comme je l’indiquais précédemment. En effet, cela peut parfois apparaître tellement loin des préoccupations de nos publics en formation, cela peut effrayer aussi. Pour plonger doucement et assurément les groupes dans cette perspective de travailler avec des artistes, avec leurs camarades et dans l’objectif d’une représentation devant un public, l’Association ArMulETe (Arts Multiples En Territoire) réalise de la médiation en amont. Cette association existe depuis 2014 et se donne pour d’objectif de faire se rencontrer la culture sous diverses formes et les publics éloignés de cette dernière. Vous l’aurez compris, elle vise certes à offrir des occasions d’être spectateur mais aussi et surtout, d’être soi-même acteur de la culture.

C’est la quatrième année consécutive qu’ArMulETe intervient comme médiateur entre la MFR et les artistes professionnels : cet intermédiaire est nécessaire pour favoriser la rencontre et collaborer avec des artistes qui ont une réelle envie de partager leur expérience avec les jeunes. En effet, des artistes professionnels et amateurs, nous pouvons en trouver un panel important. Mais combien ont envie de travailler réellement avec des jeunes, issus du milieu rural qui plus est ?

Ainsi, le mardi 07 novembre, Frédérique Millet-Grolleau, déléguée générale de l’Association ArMulETe et médiatrice culturelle, est intervenue auprès des 3e, CAP 2 et TA pour présenter les artistes avec lesquels ils vont travailler et pour commencer à insuffler en eux une réflexion « artistique » et plus seulement éducative. C’est là où s’opère le déplacement nécessaire de la réflexion vers un champ quasi inconnu des jeunes (en tant qu’acteurs) : celui de l’art.

En somme, la MFR de Puy Sec choisit clairement de faire de l’AG un moment fort de l’année. Cette AG est en fait placée sous le signe de la rencontre : entre les jeunes, entre les jeunes et leurs propres talents, entre les jeunes et les artistes, entre les artistes (qui ne se connaissent généralement pas), entre la MFR et ArMulETe, entre les jeunes et leurs parents qui découvrent soudainement un potentiel non exploité chez leur enfant, etc.

J’ai hâte pour nos jeunes d’être à la semaine du 04 décembre, celle où ils vont probablement se prendre « une claque » artistique et en distribuer aussi, celle où ils vont prendre conscience qu’ils sont importants même en dehors de leur domaine de prédilection (agriculture, services, mécanique, etc…), celle où ils vont prendre plaisir à créer, à se découvrir, à découvrir les autres, à prendre conscience de leurs talents cachés. Ce qui est certain, c’est que les jeunes, l’équipe, les administrateurs et le public n’en sortent jamais indifférents !

 

Sed vulputate, nec diam efficitur. et, Curabitur commodo quis at
Share This