Les EPI (Enseignements Pratiques Interdisciplinaires) constituent une nouveauté instaurée par la réforme du collège. Ils visent à faire travailler les jeunes autour de projets qui permettent de développer des compétences multiples, par le biais, notamment, d’un travail collaboratif.

À la Maison Familiale de Puy Sec, la démarche de projet a été pleinement investie. Les groupes ont évolué à leur rythme et ont l’obligation de rendre compte de leur avancement via un journal de bord servant de base au dossier qui sera soutenu à l’oral courant mai (épreuve DNB). Au cours de la quinzaine, les jeunes de 3ème vont tenter de finaliser leur projet EPI. En effet, depuis octobre, ils se sont lancés dans la conduite de 8 projets. Chacun des groupes constitués de 3 élèves va témoigner de sa réalisation. Précisons que trois domaines furent abordés: l’animal, les végétaux cultivés et l’éducation à l’autonomie et la responsabilité.

Voici un exemple de carte mentale qui aide à comprendre la démarche de projet

EPI : l’animal

L’EPI animal est un thème qui regroupe une réalité complexe et riche. En effet, les jeunes ont à la fois investi le domaine de la volaille, de l’oiseau, de l’insecte. Souhaitant se responsabiliser en ayant des poules (ce qui semble tout à fait en cohérence avec le domaine professionnel principal du groupe, l’agriculture), ils ont monté un projet qui permettrait de donner les bio-déchets à nos petits animaux tout en récoltant leurs œufs. Les deux autres groupes, qui travaillent sur les oiseaux et les insectes, ont fait le choix de partir de l’existant, de la vie liée à l’environnement de la MFR pour faire de l’observation. Ainsi, un magnifique hôtel à insectes à été construit, tout comme des cabanes à oiseaux.

Les jeunes responsables nous font part de leurs sentiments à quelques semaines de la fin de leur production.

Hôtel à insectes

Léo, Valentin et Sarah ont assez vite choisi leur projet. En effet ils nous ont dit être sensibles à la préservation de la biodiversité animale. L’hôtel à insectes sera placé à proximité du potager (autre projet). Les trois jeunes ont récupéré des palettes, des tuiles, pommes de pin, bambous, etc afin de construire leur hôtel.

Sarah, Valentin et Léo soucieux des insectes du château

Léo:

« Pour moi, offrir aux insectes un abri pour l’hiver était comme une évidence »

Valentin:

« Dans mon lieu de vie et en stage, j’observe la nécessité de la présence des insectes pour la bonne vie des plantes »

Sarah:

« Je suis fière de notre hôtel : nos observations permettront de comprendre s’il répond aux besoins des insectes »

Cabane à oiseaux

Notre groupe est constitué de Valentin, Théo et Romain. Nos objectifs sont que les oiseaux viennent nicher dedans, ou qu’ils viennent se protéger des rapaces. Nous aimons la nature et notamment les oiseaux. C’est l’occasion pour nous de mieux les connaître, d’apprendre des connaissances pour fabriquer nos cabanes. Nous faisons des recherches sur les oiseaux, sur les conditions de vie.

Valentin, Théo et Romain et leurs cabanes à oiseaux

Là encore, ce sont des objets de récupération qui ont servi de base à la création.

Poulailler

Le projet du poulailler répond à un besoin de la MFR pour éliminer ses bio-déchets (un composteur existe déjà) tout en apportant la possibilité aux jeunes d’être responsables d’animaux. Un tel aménagement de l’espace extérieur de la MFR de Puy Sec est une première pour nous.

Nicolas, Flavien et Quentin péparent l’enclos du poulailler

Flavien :

« Je suis en stage d’élevage de poules. Je trouve ça intéressant d’en avoir à la MFR car ça permet de faire le lien avec le stage. »

EPI : Education à l’autonomie et la responsabilité

Le second thème abordé par les jeunes est celui qui concerne l’acquisition de compétences liées à l’autonomie et à la responsabilité. Ce vaste objet de réflexion embrasse une réalité qui touche particulièrement les adolescents. En 3e, ils travaillent l’orientation professionnelle tout en se cherchant, tout en essayant de comprendre la place qu’ils souhaitent occuper dans une société en mouvement. Trois groupes ont investi ce champ, avec des entrées très différentes mais toutes utiles pour leurs camarades de classe et eux-mêmes.

Classeur d’orientation

Christina, Alexandre et Steeven ont choisi, dès le départ, de travailler sur la création d’un classeur d’orientation post 3e. Ils avaient pour objectif de venir en aide à leurs camarades dans leurs choix pour l’an prochain. Ainsi, dans cet EPI, ils se sont mis en démarche de questionner les élèves dans le but d’identifier les domaines professionnels concernés ainsi que les diplômes souhaités. C’est avec une grande ferveur qu’ils ont élaboré ce classeur d’orientation, s’aidant de revues (ONISEP), de sites internet. Ils ont fait le tri des informations, ils ont organisé leur écrit.

Alexandre, Christina et Steven conçoivent un classeur d’orientation

Animation résidentielle

Dès le départ, un groupe avait émis le souhait d’organiser une animation dans un EHPAD (Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes). L’objectif consistait pour eux à prendre des responsabilités auprès d’un groupe de personnes, en essayant de répondre à leurs besoins, favorisant aussi le lien social. En période d’épidémies, il fut difficile d’introduire les jeunes dans un établissement : ils ont donc réorienté leur projet vers une animation à destination de leurs camarades de classe. En effet, puisque les jeunes sont internes, l’organisation d’une veillée semblait tout à fait cohérente ! C’est ainsi qu’ils sont partis sur une soirée organisée autour de trois jeux (musique, quizz). Bonne chance !

Maxime, Théo et Teddy préparent l’EPI : Animation

Réparation de PC

Dans le cadre de la collaboration avec la Maison de Quartier de Fontenay-le-Comte, les jeunes de 3e ont eu accès au labo : ils ont appris à démonter, nettoyer, réparer des PC. Ils sont même allés jusqu’à l’installation de systèmes d’exploitations et de logiciels libres. Ils ont été questionnés sur l’intérêt de Windows alors qu’il existe Linux ; sur l’intérêt de Google comme moteur de recherche alors que Qwant se propose de sécuriser davantage la navigation en respectant la vie privée.

De retour à la MFR, les jeunes de 3e ont installé les ordinateurs réparés et ont ainsi remis en place la salle informatique. Ils ont maintenant à leur charge la maintenance des ordinateurs (MAJ notamment).

Maxime, Théo et Teddy préparent l’EPI : Animation

EPI : Les végétaux cultivés

Le dernier thème porte sur les végétaux cultivés. Hormis ceux que nos futurs agriculteurs connaissent déjà (les céréales), il fut question pour les groupes de s’intéresser à d’autres cultures telles que les fleurs, les légumes, etc. L’environnement de la MFR de Puy Sec peut se prêter volontiers aux expériences : d’ailleurs, les jeunes estimaient que le cadre manquait un peu de couleurs, de fleurs. Leurs bonnes idées ont donc permis de nourrir deux projets.

Fauteuils fleuris

Ce projet EPI a né dans la tête de Margot, Clarisse et Mélanie. Elles avaient envie d’investir le rond point de la MFR (un cercle de verdure situé au centre de la cour du château). Elles avaient aussi constaté qu’il existait peu d’installations extérieures permettant de s’asseoir au soleil ! Alors elles ont fait d’une pierre deux coups : des fauteuils fleuris offriraient une assise tout en apportant de la couleur. Le principe est simple, mais il fallait y penser ! Elles ont récupéré des tourets, des palettes, des boites de conserve. Elles ont coupé les tourets de sorte à ce qu’ils ne roulent plus puis elles ont élaboré l’assise et le dossier avec des planches. Enfin, des boites de conserves seront ajoutées sur les cotés et contiendront les fleurs. Installés sur le rond point, ces fauteuils apporteront une certaine vie à l’entrée du château.

Clarisse, Margot et Mélanie construisent deux fauteuils fleuris en EPI

Potager

Trois jeunes en stage agriculture ont eu envie, dès le départ, de travailler autour de la récupération de l’eau et de la culture biologique. Afin de mettre en corrélation ces deux idées, le groupe a pensé à l’élaboration d’un potager (sous forme de carrés) qui serait alimenté par de l’eau de pluie collectée à partir des gouttières.

Ils ont donc récupéré une cuve de 1000L, des palettes, des tasseaux et ont commencé à construire leurs carrés. Remplis de terre et de terreau, ces bacs accueilleront des pommes de terre, des tomates, de la salade et autres légumes qu’il est bon de savoir cultiver. Les jeunes se sont interrogés sur les variétés, sur les traitements biologiques. Ainsi, certaines plantes seront placées entre les pieds pour limiter les insectes, du purin d’orties pourra aussi être utilisé. Ce groupe s’est lancé dans une belle aventure qui va leur demander du temps !

Mise place du cadre potager EPI par Romain, Romain et Nicolas

Au début de l’année, lorsque nous annoncions l’ensemble des projets EPI aux parents, certains exprimaient une petite inquiétude quant à la bonne réalisation des démarches. Au fil des mois, les jeunes ont confirmé que nous avons eu raison de leur faire confiance (et qu’ils ont eu raison de nous faire confiance!).

Partir de récupération de matériels, solliciter les voisins, l’entourage, le territoire de la MFR sont autant de moyens pour se mettre en réussite, pour comprendre que collaborer permet d’avancer. Le Conseil d’Administration avait validé, en amont, les projets des jeunes, témoignant ainsi de leur soutien.

Par ailleurs, la MFR de Puy Sec a obtenu une aide financière du Conseil Départemental de la Vendée, dans le cadre du programme « Collégiens Double Cœur ». Nous les en remercions vivement. Cela a permis d’acheter le matériel nécessaire pour finaliser les projets. Là encore, cette action montre que ce que menons à la MFR avec nos jeunes relève de l’engagement, de la citoyenneté et de la responsabilisation d’adultes en devenir.

ultricies pulvinar dapibus id libero sit neque. Aenean id, venenatis risus
Share This