Pour cette nouvelle quinzaine (du 14 au 25 novembre), les 4e sont de retour à la Maison Familiale de Puy Sec pour travailler sur le thème « Je suis stagiaire, je présente l’entreprise qui m’accueille ».
La session a été organisée autour de plusieurs temps forts.

Tout d’abord, chaque jeune, à partir des données récoltées en stage, a élaboré un diaporama en ligne (Google Slides) qui a servi de support à une présentation orale devant la classe. Les objectifs sont multiples : d’une part, être capable de prendre la parole devant un public, avec un support vidéo ; d’autre part, être en mesure de présenter son entreprise de stage, de se présenter en tant que stagiaire.

Les jeunes ont apprécié ce travail et ont su construire des documents très intéressants visuellement, bien élaborés, selon une certaine logique qui va de la situation géographique vers les activités de stage en passant par le personnel, le matériel et les activités de l’entreprise. Les 4e semblaient aussi ravis de mieux connaitre les entreprises de leurs camarades.

Deux jeunes ont par ailleurs rédigé un article sur leur blog de classe, pour expliquer, de leur point de vue, ce travail accompli : http://w-alter.mfr.fr/icap_blog/179/post/view/theme-je-suis-stagiaire

Ensuite, ce qui a marqué la première semaine des 4e, ce fut l’intervention de Marina Caquineau, maitre de stage. Marina et son mari, gérants de l’entreprise Camboui Recyl’auto, ont fait le choix, depuis quelques années, d’accueillir nos jeunes dans le cadre de stages longs et de découverte en mécanique.

Marina est venue à la rencontre du groupe pour aborder avec les 4e les savoir-être en entreprise. En effet, même si les jeunes se montrent motivés, intéressés par le stage, néanmoins, ils ne possèdent pas nécessairement les codes du monde professionnel. Le stage a pour objectif d’aider les jeunes à percevoir les attentes de l’entreprise, mais chaque milieu a des besoins spécifiques. Il convient donc de rappeler régulièrement, à la MFR et en groupe classe, les savoirs exigés, notamment sur l’attitude à avoir.

Après avoir présenté des « règles d’or » à respecter, chaque point ayant été discuté avec les jeunes, Marina a ouvert son intervention aux questions. Et il y en eut une qui fut très intéressante : « A quoi sert un stagiaire » ?

Cette question témoigne du fait qu’être stagiaire ne suffit pas à comprendre la place que l’on doit occuper dans une entreprise. Et de surcroit, elle montre que ces jeunes questionnent le besoin de se sentir utile dans leur structure. Entre les entreprises qui prennent les stagiaires pour des salariés, et celles qui font faire les « basses besognes », quelle est la place du stagiaire ? Les jeunes ont touché ici à un point qui les interpelle, qui me questionne aussi.

Et cela va ouvrir la réflexion du groupe vers un chemin extrêmement fructueux pour la suite puisqu’une réunion « maitres de stage/parents » sera organisée en décembre afin de faire un bilan intermédiaire à l’issue du premier trimestre.

Ce que je retiens de cette semaine passée avec les 4e, du travail fourni, c’est que le stage donne tout son sens à cette formation. En prenant appui sur leur expérience professionnelle, on peut parvenir à leur demander des travaux de qualité et les pousser à prendre confiance en eux dans le cadre de la MFR. Et cela me donne envie de poursuivre ces tentatives que je mène depuis deux-trois ans pour intégrer autant que faire se peut les maitres de stage et le vécu de stage dans nos activités « scolaires ».

Merci aux jeunes pour cette belle semaine de travail !

Lucie Gantier, monitrice

 


commodo dapibus ultricies ut Curabitur Sed
Share This